Une révolution que patient et médecin doivent apprendre à digérer Au cours des dernières années, d’innombrables progrès sont venus aider à la fois le patient et le diabétologue. Mais si le confort du traitement est au rendez-vous, de nouvelles et complexes questions se posent. Concernant le contrôle de la glycémie, « en tant que vieux diabétologue »,…

Avancer dans la lecture

Anticiper pour gérer au mieux la variabilité glycémique La pratique d’un sport est vivement conseillée aux personnes diabétiques. Pour celles qui sont sous insuline, il conviendra toutefois d’être attentif aux variations de leur glycémie en anticipant leurs sorties sportives afin de diminuer le risque toujours présent d’hypoglycémie. La pratique et l’expérience sont d’un grand secours.…

Avancer dans la lecture

Une « bonne » HbA1c n’est pas une assurance tous risques La mesure de l’HbA1c permet d’estimer le risque de développer des conséquences tardives liées au diabète. Mais de nombreuses études réalisées au cours des dernières années ont montré qu’il n’est pas suffisant d’évaluer la qualité de l’équilibrage de la glycémie à l’aide de la…

Avancer dans la lecture

Objets connectés et réseaux sociaux bousculent la relation patient-médecin Alors que le web fête ses trente ans, les nouvelles technologies exercent une influence toujours plus forte sur la relation thérapeutique. Un symposium, intitulé « Nouvelles technologies en médecine de famille », a procédé à un état des lieux en septembre dernier à Montreux. Suivez le…

Avancer dans la lecture

Quelle stratégie choisir en cas de diabète inaugural ? Deux éminents diabétologues plaident pour l’un ou l’autre médicament. Une controverse non seulement médicale, mais aussi financière puisque un traitement à la Metformine est 100 à 200 fois moins cher que l’administration d’agonistes du GLP1. Médecine de pauvres versus médecine de riches. L’intéressante controverse a eu pour…

Avancer dans la lecture

L’hyperglycémie ne représente pas un danger immédiat, mais… A court terme, l’hyperglycémie n’est pas dangereuse en soi, mais par les effets délétères qu’elle entraîne sur la personne diabétique : acidocétose pour les types 1 et déshydratation chez les types 2. Ce terme est, plus que souvent, utilisé pour désigner un taux de sucre anormalement élevé. Pour…

Avancer dans la lecture