d-journal romand

Header Cover image

SANTé

Adopté officiellement en France en octobre 2017, et reposant sur le volontariat des entreprises, le système d’étiquetage des produits alimentaires Nutri-Score va faire son apparition en Suisse l’année prochaine. Inscrit sur la face avant de l’emballage, le logo aux 5 couleurs a pour but d’informer le consommateur sur la valeur nutritionnelle de l’aliment transformé qu’il souhaite acquérir.

Avancer dans la lecture

Confusion, imprécisions : quand la presse maltraite le diabète Trop souvent des articles relatifs à la santé suscitent de faux espoirs ou font des annonces prématurées. Le diabète en fait régulièrement les frais.

Avancer dans la lecture

L’équipe de diabétologie pédiatrique de l’est vaudois et du Chablais s’est engagée résolument dans un programme Sport-Diabète à destination des jeunes de 4 à 20 ans. Etat des lieux.

Avancer dans la lecture

EDITORIAL

Editorial: Le Nutri-Score est un plus, mais...

Avancer dans la lecture

PORTRAIT-TéMOIGNAGE

Une fois n’est pas coutume, le témoignage de Marc* (46 ans) est anonyme. Diabétique depuis presque 18 mois, Marc souhaite mettre toutes les chances de son côté afin que sa maladie ne puisse lui être nuisible sur le plan professionnel, d’autant plus qu’il a été en recherche d’emploi. Aujourd’hui, il a un travail, mais son statut est précaire. Raison de plus d’être prudent.

Avancer dans la lecture

Chef du département de la santé et de l’action sociale dans le canton de Vaud depuis 2004, le conseiller d’Etat Pierre-Yves Maillard est notamment l’initiateur, en 2010, du Programme cantonal diabète (PcD - Vaud), seul de son genre dans les cantons romands. A l’heure où il s’apprête à prendre la tête de l’Union syndicale suisse (USS), le d-journal fait le point sur cette initiative qui a eu des répercussions positives pour les diabétiques vaudois.

Avancer dans la lecture

NOUVELLES TECHNOLOGIES

« myDiabby » est une plateforme référence de télésurveillance du diabète. D’une part, elle offre aux patients diabétiques la possibilité de partager leurs données liées au diabète avec leur équipe médicale et, d’autre part, elle permet à l’équipe médicale de suivre et de surveiller les données de leurs patients.

Avancer dans la lecture

SANTé PUBLIQUE

La Fondation pour la recherche sur le diabète a organisé le 17 novembre 2018 au SwissTech de l’EPFL la 23e Journée romande du diabète. Au programme : quatre conférences (visibles sur internet) et des ateliers pratiques (nutrition et soins des pieds) qui ont séduit les personnes présentes.

Avancer dans la lecture

UNCATEGORIZED

  Pour des associations plus à l’écoute de leurs membres Je souhaite réagir à votre Editorial du dernier d-journal (octobre 2018). En effet, vous mettez en avant les difficultés, notamment financières, rencontrées par les associations régionales et cantonales du diabète. Je suis complètement d’accord avec le fait que les relations sociales entre diabétiques…

Avancer dans la lecture

Röctificatif capteur G6 de Dexcom

Avancer dans la lecture

DIAfit ? Un programme de réadaptation innovant destiné aux patients diabétiques de type 2. Objectif : initier une activité physique encadrée par une équipe spécialisée pluridisciplinaire. Offre : 36 séances d’activité physique, à raison de 3 fois par semaine durant 12 semaines, ainsi que des ateliers d’éducation thérapeutique dans des centres DIAfit certifiés (avec un médecin, un moniteur et une équipe de diabétologie).

Avancer dans la lecture

JEUX, HUMOUR THéRAPIE

Jeux et hunour thérapie du numéro 5/2018

Avancer dans la lecture

CHRONIQUES ASSOCIATIONS & ADRESSES

Chroniques des associations régionales

Avancer dans la lecture

Le d-journal romand : la voix des diabétiques Tout le monde connaît une personne diabétique, proche ou ami. On peut être touché à tout âge. Mais le diabète est évitable (prévention) ou maîtrisable (traitements) grâce à un outil précieux : l’information.

Avancer dans la lecture

Back to top