L'APPLICATION « WEBDIA » DESTINÉE AUX ENFANTS DIABÉTIQUES

L’application Webdia a été créée à Genève par le père (informaticien) d’une jeune diabétique de type 1 âgée de 12 ans. Webdia se caractérise par sa simplicité et sa connectivité. L’application fait l’objet d’une étude des Hôpitaux universitaires genevois (HUG) dont le but est d’évaluer son impact sur le contrôle métabolique de la maladie et sur la qualité de vie de l’utilisateur.

Utilisateurs :

  • Enfants et adultes diabétiques de type 1 ; diabétiques de type 2 si insulino-dépendants

Accessibilité :

  • L’application est gratuite. Disponible sur Apple Store et Google Play pour téléphones mobiles et tablettes

Fonctions principales :

  • Permet l’accès à une liste de familles d’aliments et dans chacune des familles aux aliments (avec photo) qui la composent avec leur teneur en glucides. C’est sur cette base que la quantité de glucides est calculée
  • Calculs des unités d’insuline à injecter en fonction des glucides ingérés, de la glycémie et du schéma de traitement
  • Permet de créer et de stocker de nouveaux repas grâce à la touche « Favoris »

Les atouts de Webdia :

  • Une application ludique, pratique et ultra simplifiée accessible aux enfants
  • Une application créée avec une personne directement confrontée au diabète
  • Favorise, sur un même compte, la communication et l’échange de données entre l’enfant et ses parents, entre l’enfant et son médecin traitant
  • Enregistrement automatique des glycémies
  • Facilite les repas pris à l’extérieur (cantine scolaire, soirée hors du domicile)
  • Utilisation sans connexion réseau
  • Diffuse, de façon sécurisée et aux personnes choisies, les données dès une connexion avec un réseau wifi ou 3G / 4G, dont les glycémies
  • Toutes les informations restent sur l’appareil
  • Un outil précieux d’éducation thérapeutique pour tous les âges

Les développements à venir :

  • N’existe, pour l’instant, qu’en version française et anglaise. Mais l’allemand, l’italien et l’espagnol sont d’ores et déjà prévus
  • La liste des aliments est limitée à 300. A terme, chacun pourra introduire sa propre liste

Pour davantage d’informations, consulter le site www.webdia.ch

Pierre Meyer

Vers le haut