Comment s’y retrouver parmi les yogourts nature ?

Il devient de plus en plus difficile de s’alimenter correctement et de savoir ce que l’on mange exactement ; un bon exemple : les yogourts. Entre les yogourts entiers, les yogourts enrichis en protéines, les allégés, les écrémés avec de la crème ajoutée… c’est le parcours du combattant pour s’y retrouver.

Petit tour d’horizon des yogourts nature, dont les compositions sont indiquées pour 100g d’aliment.

Les natures – Lipides : entre 3.5 et 3.9g / Glucides : entre 4.3 et 6g / Protéines : entre 3.5g et 4.5.

Ils sont composés de lait et / ou de yogourt et peuvent être additionnés de protéines de lait ou de lait écrémé.
La composition nutritionnelle des yogourts de chèvre, de brebis et de buffle diffère légèrement :

Pour la chèvre – Lipides : 4.5g / Glucides : 4.2g / Protéines : 4.2g.

Pour le buffle – Lipides : 8g / Glucides : 4.8g/ Protéines : 3.8g.

Pour la brebis – Lipides : entre 6 et 6.5g / Glucides : entre 4.5 et 5g / Protéines : entre 5 et 5.5g.

Les natures enrichis en bactéries – Lipides : entre 3.2 et 3.8g / Glucides : entre 5 et 6.5g / Protéines : entre 4 et 4.8g. Certains peuvent être allégés en graisses partiellement ou complètement : Lipides entre 0.5 et 1.5g / Glucides : entre 4 et 6g / Protéines : entre 5 et 5.5g.

Ce sont des yogourts nature auxquels ont été ajoutés des ferments lactiques (Lactobacillus johnsonii, Bifidobacterium lactis, Actiregularis). Certains contiennent également de l’amidon modifié, des fibres alimentaires (oligofructose, inuline) des épaississants (pectine, xanthane), du sucre (LC1).

Les délactosés – Lipides : entre 3.5 et 3.6g / Glucides : entre 5 et 6g / Protéines : entre 4.5 et 5g.

Il s’agit de yogourts nature dont le lactose, sucre naturel du lait, a été modifié. Pour digérer le lactose, on a besoin d’une enzyme, la lactase. Certaines personnes en sont privées, raison pour laquelle elles ne peuvent pas digérer le lait. Le lait et les yogourts délactosés ont été prédigérés avec l’ajout de lactase. Leur teneur en glucides est néanmoins identique à celle des yogourts nature.

Les natures écrémés
– Lipides : entre 0.1 et 1.7g / Glucides : entre 4.4 et 6g / Protéines : 4.5g.

Les yogourts écrémés sont des yogourts nature auxquels on a enlevé leur matière grasse. Comme les yogourts nature, ils peuvent être enrichis en protéines de lait, lait écrémé, mais également en inuline, une fibre alimentaire, ou même en crème, ce qui augmente légèrement la teneur en graisses.

Les natures à la crème
– Lipides : 10.5g / Glucides : entre 3 et 4.5g / Protéines : entre 3 et 3.5g.

Ce sont des yogourts nature additionnés de crème. Certains yogourts à la crème peuvent être additionnés de sucre. Leur apport en glucides en est augmenté : Lipides : entre 7 et 9.3g / Glucides : entre 9.3 et 11g / Protéines : entre 3 et 4.5g.

Attention : le fait d’ajouter de la crème à un produit en diminue la teneur en lait et donc en calcium.

Les fromages frais
– Lipides : entre 0.1 et 2.5g / Glucides : entre 3.5 et 5.4g / Protéines : entre 8 et 10g.

Vers le haut

Certains yogourts ont une teneur en protéines tellement élevée qu’ils ne peuvent plus être considérés comme des yogourts. Ce sont des fromages frais.

Odile Rossetti Olaniyi,
diététicienne à diabète genève


Les photos et composition ont été prises sur les sites
www.leshop.ch
www.coopathome.ch

Boissons sucrées

Des étiquettes imprécises


Le groupe de diététiciennes ASDD romandes spécialisées en diabétologie est en train de terminer une brochure sur les équivalents glucidiques à 10 grammes ; elle sera bientôt disponible. Pendant la phase finale de corrections, il a été remarqué que certains sodas sucrés avaient récemment changé de composition, ainsi que de taux de glucides, sans mention particulière sur l’étiquette.

Pour rappel, une boisson sucrée contient le plus souvent 10 g de glucide par décilitre. Ce sont donc des produits peu adaptés aux personnes diabétiques, sauf en cas d’hypoglycémie, 1 dl étant l’équivalent de 3 morceaux de sucre de raisin à 3,3 grammes.

Ainsi, par exemple, la boisson citronnée sucrée « Sprite » ne contient plus que 1,9 g de glucides par décilitre, une bonne partie du sucre ayant été remplacée par des édulcorants artificiels.

Une diminution de l’apport en sucre ajouté reste une bonne nouvelle en soi, mais une mention du changement de composition devrait figurer sur l’emballage. En effet, le diabétique en hypoglycémie devrait boire 5 dl au lieu de 1 pour atteindre l’équivalent de 10 g de sucre !

En résumé : restons attentifs et lisons les étiquettes !

Isabelle Zanella BSc BFH, diététicienne ASDD.